Ajouter à ma sélection

AUX OUBLIéS DE LA CANICULE

ENQUêTE SUR LES VICTIMES DE LA CANICULE D’AOûT 2003

53mn - Reportage
    

Résumé et informations

En août 2003, près de 15000 personnes décèdent, terrassées par la vague de chaleur exceptionnelle qui s'abat alors sur la France. La capitale n’échappe pas à la canicule. Parmi les victimes, des cadavres non réclamés, entassés dans des camions frigorifiques réquisitionnés à la hâte, pour être ensuite inhumés au carré des indigents du cimetière de Thiais, l’ancienne fosse commune.

Qui étaient-ils ? Où se trouve leur famille ? Pourquoi sont-ils morts seuls et oubliés ?

Au cimetière, chacun arrive avec sa propre histoire.

Fabienne est la sœur d’une des victimes de la canicule, Patricia 44 ans, qui avait rompu avec sa famille depuis longtemps.

André Balateau, lui aussi décédé en août 2003, avait abandonné sa femme et ses trois enfants. Pour ses descendants, ce sont eux les oubliés et non pas ce père qui fut toujours absent.

Anastasia, elle, est la fille d’Auguste von Briesen, peintre hongrois, décédé seul et sans argent. Elle ne voyait plus son père depuis 2 ans.

Ils sont nombreux ainsi à avoir été délaissés par ceux que les médias ont considérés comme les "oubliés de la canicule".

Mais la canicule d’août 2003 est révélatrice d’un phénomène qui se déroule tout au long de l’année dans la capitale : les Parisiens sont de plus en plus nombreux à mourir seuls. Pour les accompagner dans leur dernière demeure, des bénévoles du Collectif des morts de la rue assistent aux obsèques de ces dépouilles solitaires.

Ce reportage donne la parole aux descendants de ces "oubliés" qui apportent le témoignage émouvant de leur histoire familiale. Et nous interroge sur notre responsabilité face à nos morts.

Programme disponible également sur 

TAGS

Sur le même thème : Société