Ajouter à ma sélection

DAKAR

VISITE GUIDéE DE LA CAPITALE SéNéGALAISE PAR SES HABITANTS

22mn - Reportage

Résumé et informations

Depuis vingt ans, Dakar a bien changé en raison des nombreux villageois venus y tenter leur chance. La moitié des citadins du Sénégal vit à Dakar. Et tout le monde ne trouve pas de travail ou de logement.

La plupart de ces nouveaux venus se retrouvent alors sur l'avenue Georges Pompidou. "Pompi", comme on la surnomme, est une artère très commerçante. Devant les boutiques, les vendeurs à la sauvette tentent de vendre leur marchandise aux touristes.

Le commerce plus "installé" est en partie tenu par la communauté libanaise. La connexion Beyrouth-Dakar, née du temps de la colonisation, est encore d'actualité. De nombreux restaurants libanais sont très réputés.

Autres lieux de négoce : les marchés. Sur celui de Soumbédioune, les femmes des pêcheurs dansent et chantent jusqu'à 22 heures en vendant leurs poissons. Il se tient jusqu'à tard dans la soirée pour que le soleil n'abîme pas la marchandise. Le marché Sandaga permet lui de se refaire une garde-robe. On peut notamment y trouver des boubous, vêtements traditionnels composés de trois pièces. Pour les plus simples, il faut compter entre 30 et 50 euros, pour les richement brodés plusieurs centaines d'euros. Fatou, habituée de ce marché, raconte le drame du Sénégalais : il ne peut pas épargner, car il doit toujours acheter des vêtements pour les baptêmes et les mariages. Après, un petit tour chez le coiffeur s'impose pour aller se faire tresser. Il est alors temps d'aller en discothèque. Beaucoup de jeunes Sénégalais rêvent de vivre de la musique; en attendant ils sont DJ le soir et exercent une autre profession la journée.

Ce reportage, composé de plusieurs chapitres, permet d'avoir une vision différente de Dakar grâce aux nombreux témoignages d'habitants.

TAGS

Dans la même série

Sur le même thème : Découverte