Ajouter à ma sélection

DRAQUILA, L'ITALIE QUI TREMBLE

DOCUMENTAIRE VIRULENT SUR LA GESTION DU SéISME à L’AQUILA (2009)

1h34mn - Documentaire

Résumé et informations

Le 6 avril 2009, le tremblement de terre de l'Aquila fait plus de 300 morts. Un an après plus de 50.000 personnes sont toujours sans abris.

Sabina Guzzanti, actrice, réalisatrice, et auteure satyrique très populaire en Italie, mène son enquête en fouillant sous les décombres du tremblement de terre de l'Aquila du 6 avril 2009. La caricature de Berlusconi - une des imitations les plus célèbres de l'auteure - se promène dans le village de tentes de l'Aquila et erre dans la ville déserte, comme un empereur en fin de règne. Une ville dévastée par un tremblement de terre. L'endroit idéal pour raconter la dérive autoritaire de l'Italie et l'imbroglio de chantages, de scandales, d'escroqueries et d'inertie de la classe politique, des médias, des habitants et de tout ce qui paralyse ce pays.

Pourquoi les Italiens votent-ils pour Berlusconi ?

C'est l'Aquila, cette ville splendide dévastée par le tremblement de terre, qui nous donne ces réponses. Pourquoi les habitants de l'Aquila, peuple montagnard et fer, ont-ils échangé ce qu'ils avaient de plus précieux, leur communauté, une ville dynamique pleine d'étudiants, d'œuvres d'art, contre un petit appartement meublé par Berlusconi dans des cités dortoirs ? Pourquoi ont-ils cru la propagande de la télévision plutôt que ce qu'ils avaient sous les yeux? Et comment se fait-il que les autres aient été aussi rapides, aussi fourbes ? Qui les a appuyés ?

À travers cette analyse de la gestion de l'après séisme, ce film montre le fonctionnement de la propagande berlusconienne, jusqu'où elle va, quels effets elle a sur la population. Dès que l'on creuse, des scandales éclatent partout.
« Je voulais raconter les causes de l'absence de réaction des partis de l'opposition, de l'inconsistance et de l'impuissance de la politique ; dire pourquoi les citoyens ne parviennent pas à s'organiser et semblent n'accomplir que des gestes désespérés dans le seul but d'obtenir un peu de visibilité. »

Cette enquête raconte avant tout comment, au nom de l'urgence et de la sécurité, les lois sont constamment détournées et les droits civils bafoués, par le biais d'une organisation soi-disant citoyenne, dite de Protection Civile qui, grâce à Berlusconi, a acquis un pouvoir phénoménal. 

Sélection officielle au Festival de Cannes.

Ce programme n'est pas disponible dans votre pays

Programme disponible également sur 

TAGS

Sur le même thème : Société