Ajouter à ma sélection

ESPèCE DE… L'INSULTE N'EST PAS INCULTE

FONCTIONS ET USAGES DU JURON

54mn - Docu-fiction  - disponible en HD

Résumé et informations

Qui pourrait se targuer, sans se faire traiter de "faux-cul", de ne jamais avoir vécu une situation où l'insulte lui est venue à la bouche ?! Car quoi de plus jubilatoire qu'une bonne bordée d'insultes pour se libérer d'une tension ? L'insulte serait-elle alors un "flagrant délit d'humanité", la preuve d'une appartenance à une communauté, avec ses excès et ses faiblesses ?

L'insulte émerge partout où les hommes se rencontrent, se confrontent, ou s'affrontent.

Des médias aux cours d'école, de l'arène politique aux supporters de football, d’Internet au monde du travail, l’insulte est un baromètre langagier qui révèle les tabous, les tensions, les normes d'une société.

Il est difficile de croire que nombre d'insultes utilisées couramment aujourd'hui ont plusieurs siècles d’existence, et pourtant !

Fils à putain apparaît au XIème Siècle, merdeux au XIIème Siècle, connard date du XIIIème, pisseuse du XVIème, quant aux autres enculé, salope, couille molle, pédé, morue, ils pointent leur nez ou se répandent aux XVIIIème et XIXème Siècle.

Contrairement aux idées reçues, une insulte n’est pas forcément grossière. Tout est question de contexte, de système de valeur, et de psychologie. L’insulte ne peut s’analyser qu'en situation, car c'est elle qui donne aux mots leur impact.

S'il fut une époque où l'insulte se réglait par le duel, c'est désormais devant les tribunaux qu'elle peut envoyer les forts en gueule. L'insulte serait-elle alors menacée par une pénalisation croissante, un interdit de défoulement ?

Sans être un plaidoyer en faveur de l'insulte, ce film, ponctué de saynètes humoristiques, d'archives, ou d'animations, nous emmène, sans faux-semblants, explorer le côté obscur du langage !

Programme disponible également sur 

TAGS

Sur le même thème : Société