Ajouter à ma sélection

LA MORT EST DANS LE PRé

LE PESTICIDE DANS LE SANG

52mn - Documentaire

 D’énormes gains de productivité... mais à quel prix !

Résumé et informations

"Quand on découvrira toute la vérité sur les dangers des pesticides, ce sera un scandale pire que celui du sang contaminé. Je n’ai pas de raisons de me taire."

L'agriculteur qui nous parle est atteint d'un cancer à 47 ans. C'est une victime des pesticides qu'il manipule tous les jours. Des centaines d'agriculteurs sont frappés. Victimes des produits phytosanitaires que l'on croyait anodins. Ces élèves issus de l’école agricole intensive les utilisent depuis les années 50 sur leurs exploitations jusqu'au jour où les maux de tête, la fatigue, les comas successifs les ont conduits à l'hôpital.

Diagnostics : maladie de Parkinson, leucémie, cancers… Ce qui ressemble à une épidémie apparaît au grand jour.

Ce documentaire est une immersion auprès de ces agriculteurs atteints de maladies mortelles. Nous allons partager le destin de ces familles ébranlées, dans l'intimité de leur itinéraire médical, de leur combat pour être reconnu par la MSA, sur l'exploitation pour changer de pratiques, au tribunal aussi… Premières victimes de ce système agricole intensif, les agriculteurs en sont aussi les acteurs principaux. Remise en question de leurs pratiques, de leur héritage, du sens même donné à leur mission de "nourrir la planète", quand la maladie arrive, elle bouleverse un idéal solidement ancré.

Malgré tout, la majorité d'entre eux continuent à utiliser ces produits qui les rongent à petit feu. Pourquoi ? D'autres organisent la résistance. Alerter les agriculteurs et les citoyens, entamer une procédure symbolique contre le géant des produits phytosanitaires, Monsanto : rien n'est perdu pour ces victimes qui entendent révolutionner leurs pratiques.

"Des témoignages édifiants." (MEDIAPART).

"Excellent." (SUD OUEST).

"La mort est dans le pré (…) a le mérite certain de poser des questions cruciales sur l'agriculture intensive et les choix qui sont faits pour la rendre encore plus performante (…). Le téléspectateur se prend alors à éprouver un sentiment de colère en mesurant l'inconscience d'une société tout entière qui se condamne elle-même à compter les dégâts humains avant d'exiger son droit, pourtant si légitime, à l'information." (tvmag.lefigaro.fr).

Programme disponible également sur 

TAGS

Sur le même thème : Nature