Ajouter à ma sélection

LE TOUR DU MONDE DES ARTS MARTIAUX : BRéSIL

LE KRAV-MAGA ET LA CAPOEIRA

51mn - Documentaire
   

Résumé et informations

Le krav-maga (ou Krav-Maga, Krav Maga, de l'hébreu qui signifie littéralement " combat rapproché ") est une méthode d'autodéfense israélienne. À l'origine, il a été créé par Imi Lichtenfeld, instructeur de kapap au Palmach, pour les besoins de l'armée israélienne. Aujourd'hui, il est utilisé également par de nombreuses polices et troupes d'élite internationales. Il connaît également un relatif intérêt chez les civils.également un relatif intérêt chez les civils.

L'objectif du krav-maga est d'apprendre à se défendre en un minimum de temps de formation. Ce n'est pas un mélange de différents arts martiaux et n'est pas conçu comme un art mais comme une méthode de combat rapproché. Dans ce souci d'efficacité, le krav-maga est en perpétuelle évolution. On y retrouve toutefois un grand nombre de techniques de combat issues de la boxe pieds poings, du jiu-jitsu et de la lutte.

Les entraînements diffèrent de ceux des arts martiaux ou des sports de combat dans la mesure où le but n'est ni la compétition ni une pratique culturelle et physique. À cela s'ajoute l'absence de règles a priori et les priorités.

La méthode devant être intégrée rapidement pour la formation des soldats, elle ne s'appuie pas sur des qualités physiques particulières et n'est donc pas réservée à des troupes d'élites. La simplicité est déterminante. Le krav-maga est basé sur les réflexes et la rapidité d'action. Des cours sont donnés depuis longtemps aux enfants, même si beaucoup émettent des réserves sur l'ambiguïté des " coups aux parties " ainsi que sur la dangerosité des coups portés au dos, à la gorge ou aux yeux (interdits la plupart du temps dans les arts martiaux).

La tradition culturelle brésilienne est extrêmement riche et variée, notamment du point de vue musical, chorégraphique et culinaire, mais aussi sur le plan religieux. Elle est très directement liée à une pratique populaire de la culture sous ses formes musicales et dansées principalement, et tire ses racines dans des traditions importées d'Afrique par les esclaves qui ont été déportés au Brésil par les Portugais.

Ainsi en est-il de la Capoeira. La capoeira est certainement, avec la samba, la principale affirmation de l'identité culturelle brésilienne. La Capoeira remonte au début du siècle dernier, sa rythmique et ses techniques de feintes entre autres sont empruntées aux peuples africains d'Angola. La possession d'armes et les entraînements martiaux leur étant interdits par leurs maîtres, les esclaves ont inventé la capoeira, s'inspirant de leurs danses africaines traditionnelles pour développer ce style de combat. C'était un moyen pour eux de résister à la violence quotidienne qui régnait dans les plantations. Cet art martial déguisé en danse contient toute l'âme du Brésil.

Aujourd'hui la capoeira est un art digne de respect, elle est reconnue et pratiquée dans tout le Brésil et suit comme la plupart des arts martiaux un courant de pensée; ici c'est l'étendard culturel des mouvements de pensées du peuple noir.

Programme disponible également sur 

TAGS

Dans la même série

Sur le même thème : Sports