Ajouter à ma sélection

LE TOUR DU MONDE DES ARTS MARTIAUX : INDE

LES SAMOURAïS DU KENDO ET LE GATKA

52mn - Documentaire

Résumé et informations

Le Gatka est originaire du Rajput. Cette discipline fut adoptée par les Sikhs au 17ème siècle après JC par Siri Guru Har Gobind Sahib Ji qui créa ainsi l'armée Sikh. Ce fut aussi lui qui ordonna le port de deux épées ; le Miri et le Piri. Respectivement représentant la force physique et le force spirituelle, introduisant ainsi le concept de saint et soldat du Sikh.

Ce concept fut repris et renforcé par le 10ème prophète Sikh, Siri Guru Gobind Singh Ji, par la création de l'ordre du Khalsa, accessible par le baptême à la religion Sikh. Au début du 19ème siècle, peu avant sa mort, il chargea Banda Bahadur de mettre fin au règne musulman qui convertissais à l'Islam la population indienne. Après avoir accomplit sa mission il fût le fondateur du premier royaume sikh. Aujourd'hui le Gatka est sorti de son élément religieux et des compétitions sont fréquemment organisées dans les pays où une importante communauté Sikh s'est formée.

On ne peut évoquer le Gatka sans parler bien évidemment des Sikh. Cette communauté religieuse fondée au 16e siècle par le Guru Nanak est réputé en Inde pour sa maîtrise des arts martiaux. Les sikhs sont censés porter sur eux les articles suivants ou cinq "K" (le port de ces articles est obligatoire après le baptême) :

ï Kesh : Cheveux et barbe non coupés, respect des actes de Dieu.

ï Kanga : Peigne utilisé pour garder les cheveux bien coiffés et sain.

ï Kach : Sorte de pantalon ample pour ne pas être gênés pendant les batailles.

ï Kara : Bracelet d'acier symbolisant austérité et sobriété.

ï Kirpan : Epée ou dague défensive recourbée.

Dans la société moderne, bien sûr, on ne peut pas se permettre de porter une épée ou même un grand poignard, mais un poignard miniature est suffisant pour exprimer la signification symbolique. En portant une arme, les Sikhs se rappellent la persécution que leur religion a subie et la nécessité de la défense, et qu'il ne faut pas subir ni laisser quelqu'un d'autre dans la soumission.

Le kendo (littéralement la voie du sabre) est la version moderne du kenjutsu, l'art du sabre pratiqué autrefois au Japon par les samouraïs. Par version moderne, il faut comprendre que le kendo n'est pas seulement un art martial mais également un sport de compétition, qui présente donc certaines règles. Cependant, le kendo n'est pas seulement un apprentissage de techniques et de tactiques du combat au sabre, mais également un apprentissage spirituel. Le kendo permet à ses pratiquants de développer leur force de caractère, leur détermination et leur force morale. Les pratiquants sont appelés kenshi ou kendoka. Le kendo se pratique traditionnellement dans un dojo.

Programme disponible également sur 

TAGS

Dans la même série

Sur le même thème : Sports