Ajouter à ma sélection

LES BéBéS DE LA DERNIèRE CHANCE

ENFANTS NéS APRèS DIAGNOSTIC PRéIMPLANTATOIRE

43mn - Reportage

Résumé et informations

Avoir un enfant est le souhait de nombreux couples. Mais lorsque le père ou la mère sont porteurs de gènes défectueux pouvant provoquer la mort précoce des enfants ou des troubles de leur comportement, seule la science permet aux parents de savoir si l'embryon est atteint ou non.

Le DPI ou diagnostic préimplantatoire est autorisé en France depuis 1994. Il consiste à prélever une cellule sur un embryon conçu in vitro et à y rechercher le gène défectueux de la maladie dont il risque d’être atteint. Le diagnostic permet de n'implanter l'embryon dans l’utérus de la mère qu'à condition qu'il ne présente pas d’anomalie chromosomique.

Valentin est le premier bébé français né après un DPI. Il a été choisi parmi neuf embryons pour ne pas être touché par une maladie génétique du foie transmise par sa mère. Comme les parents de Valentin, de plus en plus de familles ont recours à cette technique.

Véronique Préault a suivi des couples, porteurs de gènes défectueux transmissibles et désireux d’avoir des enfants "sains". D’étape en étape, c’est un vrai parcours du combattant pour pouvoir bénéficier d’une sélection des embryons. En effet, la loi de bioéthique est très claire, le diagnostic préimplantatoire n’est autorisé que dans des cas exceptionnels.

Alternant des témoignages de parents, de couples et des explications de médecins, généticiens ou biologistes, ce reportage fait le point sur cette technique médicale qui fait renaître de nombreux espoirs pour certains parents.

Programme disponible également sur 

TAGS

Sur le même thème : Société