Vodeo fait peau neuve !

Découvrez dès maitenant la nouvelle version !

Les nouveaux goélands

Quand les oiseaux des mers s'installent en ville

  • Durée : 21mn
  • Année : 2003

Resumé :

Monique-Plume-d’Ecume a décidé de faire son nid sur le toit d’un immeuble juste à côté du ventilateur. C’est mieux pour l’été. Gaston-Plume-Au-Vent, lui, a choisi de quitter "Goélande" pour s’installer en ville avec sa progéniture. C’est plus pratique pour le ravitaillement... A Marseille, la ville est peu à peu envahie par des colonies de goélands. Une migration est en route, mais comment cela s’est-il déclenché ?

A l’origine le goéland est un animal sauvage, mais lui aussi doit faire face à des problèmes de surpopulation sur les îlots environnants, alors il s’installe en ville parce que, ma foi, il y a tout ce qu’il faut sur place.

Les décharges à ciel ouvert sont de véritables supermarchés pour oiseaux, les goélands se sont passés le mot. Nichant parfois dans des endroits insolites, tel le toit d’une camionnette, ils prennent peu à peu possession de la ville.

En 1972 ils sont légalement protégés, les humains doivent les soigner, Monique-Plume-d’Ecume (Dame goéland) appelle cela la sécurité sociale !

Les autorités de Marseille ont testé plusieurs méthodes douces, afin de limiter leur expansion, mais sans réel succès, le goéland est malin, il sait s’adapter. Les Marseillais semblent avoir un regard bienveillant sur ces animaux, même s’ils occasionnent quelques nuisances. Et comme le dit un pêcheur du vieux port, les goélands sont bien utiles pour signaler les bancs de poissons aux marins, parce qu’"ils y voient bien mieux que nous".

La caméra s’attache aux pas et coup d’ailes de ces oiseaux, les suivant dans les moindres recoins de la ville. Le récit humoristique des "mésaventures" de ces volatiles, se met à dire tout haut ce que les goélands pensent tout bas, sous l’œil bienveillant des Marseillais "parce qu’ils y voient bien mieux que nous".

  • Top des ventes
  • Coups de coeur