Ajouter à ma sélection

MéMOIRE VIVANTE : EDMOND MAIRE - 1/4

L'INTELLECTUEL DU SYNDICALISME

52mn - Interview

Résumé et informations

Les plus grands témoins de notre époque contemporaine se racontent au travers du XXème siècle et nous racontent au travers de leur vie les grands événements qui ont émaillé la vie de la France, de l’Europe et du Monde. Des témoignages pour la mémoire et la postérité.

Ce portrait d'Edmond Maire retrace en 4 parties l'itinéraire de ce syndicaliste, dirigeant de la Confédération française démocratique du travail (CFDT).

Après des études en chimie, Edmond Maire travaille dans l'industrie chimique de 1949 à 1970. C'est auprès de ces hommes "revêches et raides" qu'il fait sa formation syndicale et forge son propre style. Par ailleurs, la chimie est à cette époque une filière en pointe dans un monde en pleine révolution technologique, une forme nouvelle de classe ouvrière s'y développe. En 1958, il est responsable syndical CFTC dans les industries chimiques.

Edmond Maire devient secrétaire général du Syndicat parisien des Industries Chimiques (STIC) avant de devenir celui de la Fédération des Industries Chimiques (FIC). En 1964, il reste dans ce qui devient la CFDT, après la "déconfessionnalisation" de la CFTC. C'est à la tête de cette Fédération qu'il suit les accords de Grenelle en mai 68.

En 1971, ilest élu secrétaire général de la CFDT. Les années Mitterrand vont constituer le sommet de cette trajectoire du syndicalisme sociétal tel qu'il est conçu par Edmond Maire. Il restera l'un des dirigeants ayant le plus marqué l'histoire de la centrale syndicale.

Partie I :

L'engagement : 1948 – 1954

La fin d'une époque : 1954 – 1964

Programme disponible également sur 

TAGS

Dans la même série

Sur le même thème : Histoire