Ajouter à ma sélection

MéMOIRE VIVANTE : PIERRE MESMER - 1/4

LE DERNIER GAULLISTE

51mn - Interview

Résumé et informations

Les plus grands témoins de notre époque contemporaine se racontent au travers du XXème siècle et nous racontent au travers de leur vie les grands événements qui ont émaillé la vie de la France, de l'Europe et du Monde. Des témoignages pour la mémoire et la postérité.

Ce portrait de Pierre Mesmer retrace le parcours de cet homme politique et académicien français.

Né le 20 mars 1916, Pierre Messmer a grandi dans une famille alsacienne. Il entre à l'École nationale de la France d'Outre-mer, institution qui formait les cadres de l'administration coloniale. Parallèlement, il obtient celui de l'École des langues orientales (1936) ainsi qu'un doctorat en droit en 1939.

Quand la seconde guerre mondiale éclate, il est sous-lieutenant du contingent au 12e régiment des tirailleurs sénégalais. Dès le 17 juin 1940, il rejoint le général de Gaulle à Londres et s'engage pour les Forces françaises libres dans la 13e Demi-brigade de Légion étrangère... Parachuté en Indochine en août 1945, est fait prisonnier par le Vietminh, s'évade et rejoint en octobre la mission française à Hanoï.

De retour à la vie civile, Pierre Messmer exerce ses fonctions d’administrateur de la France d’outre-mer : secrétaire général du Comité interministériel pour l'Indochine (1946), directeur du cabinet du Haut-Commissaire en Indochine (1947-1948), administrateur du cercle de l'Adrar mauritanien (1950-1952), gouverneur de la Mauritanie (1952-1954), de la Côte d'Ivoire (1954-1956), directeur de cabinet du ministre de la France d'outre-mer (1956), Haut-Commissaire de la République au Cameroun (1956-1958), en Afrique équatoriale (1958) et en Afrique occidentale française (1958-1959).

Nommé ministre des Armées par le général de Gaulle en février 1960, il assume cette fonction sans interruption jusqu'en avril 1969. Revient au gouvernement en 1971, sous la présidence de Georges Pompidou, en qualité de ministre d'État chargé des Départements et Territoires d'outre-mer et, enfin, comme Premier ministre de 1972 à 1974.

Député de la Moselle, maire de Sarrebourg, président du conseil régional de Lorraine, secrétaire perpétuel de cette Académie,... il est élu à l’Académie française, le 25 mars 1999.

Il décède le 29 août 2007 à Paris.

Partie I : L'enfance d'un Chef (1916 – 1940)

-          Une sage jeunesse,

-          La fascination de l'Outre-Mer,

-          La route de Londres,

-          La rencontre avec de Gaulle.

Programme disponible également sur 

TAGS

Dans la même série

Sur le même thème : Histoire