Ajouter à ma sélection

PêCHEURS à BULLES

UNE PêCHE éCOLOGIQUE ET SéLECTIVE

23mn - Reportage

Résumé et informations

Sans filet, ni aucun engin de pêche sophistiqué, la pêche en scaphandre autonome a été longtemps interdite mais est, depuis quelques années, tout ce qu'il y a de plus officiel.

Ces marins pêcheurs utilisent juste des bouteilles d'air comprimé, des combinaisons en néoprène bien épaisses, des palmes et un masque. Cependant cette pêche qui nécessite une très bonne condition physique demeure une activité à risques. Elle ne peut se pratiquer qu'en respectant rigoureusement  les règles de plongées et jusqu'à un certain âge.

Le long de nos côtes, ils ne sont que quelques rares pêcheurs à vivre de cette activité si particulière. Et en plus pour des pêches très ciblées : l'ormeau et la coquille Saint-Jacques. Et uniquement en certains endroits bien spécifiques.

Cette pêche présente l'avantage d'être très écologique. La technique s'apparente beaucoup plus à la cueillette. Les plongeurs ne peuvent ramasser que ce qu'ils voient, du coup les fonds ne sont ni retournés ni abîmés. Et en plus les plongeurs scaphandriers peuvent prendre directement les coquillages calibrés, sans risque d'abîmer ceux qui ne font pas la taille.

Face à la protection de la biodiversité et l'accroissement des réglementations, peu de licences de pêches sont accordées, ce qui amène des jalousies. Moins il y a d'autorisations, plus il y a  d'envieux. Alors cette pêche dont le produit est rare - donc recherché et lucratif - est très attirante pour les braconniers. Cette activité reste donc sous haute surveillance, tant pour les scientifiques que pour les contrôleurs des Affaires Maritimes.

Programme disponible également sur 

TAGS

Sur le même thème : Sports