Ajouter à ma sélection

RACHID TAHA

DU RAï à LA TECHNO, UN CHANTEUR ADEPTE DU MéTISSAGE

12mn - Interview

Résumé et informations

Tout commence dans les années 80, à l’époque de la Marche des Beurs, avec une reprise de "Douce France" de Charles Trenet. Rachid Taha et son groupe "Carte de séjour" combattent eux aussi, avec ironie, le racisme.

Pas question pour autant pour Taha de devenir un chanteur communautaire, ce qui constituerait pour lui "la plus grande défaite". Comme il le dit à plusieurs reprises, il chante pour tout le monde. Sa musique ne connaît pas de frontières.

Pratiquant la batterie et les percussions, la création d’une chanson passe d’abord par le rythme, les mots viennent après. Raï ou chaâbi, electro, techno, Taha touche à tous les genres musicaux et n’hésite pas à les mixer.

En 1998, il tente une nouvelle expérience avec Faudel et Khaled. Ils donnent un grand spectacle intitulé "1, 2, 3 Soleil". L’une des chansons, "Abdelkader", deviendra un tube un France, ainsi qu'en Egypte et au Maghreb.

Ce portrait, principalement composé d’une interview du chanteur dans un café, propose également des extraits de clips et de concerts.

Programme disponible également sur 

TAGS

Dans la même série

Sur le même thème : Arts